On utilise plusieurs types de perles pour le tissage:

- Les délicas : Les délicas sont de petites perles de rocailles en verre fabriquées au Japon. Elles ont l'avantage de posséder un diamètre de trou plus élevé qu'une perle de rocaille ordinaire, ce qui les rend particulièrement attrayantes lorsqu'on réalise des bijoux qui nécessitent plusieurs croisements de fils. Leur très grande variété de couleurs et de finitions, ainsi que la régularité de leur calibre, les rend incontournables pour les travaux de Peyote (tissage de perles). On les trouve de forme ronde (round) ou hexagonale (cut). Il existe trois sortes de délica: Miyuki, Toho et Magnifica en plusieurs tailles (cf.dossier "Taille des perles").

- Les sead beads : Perles ayant une forme plus arrondie et moins longue que les délicas. Elles possèdent la même forme que les rocailles mais sont beaucoup plus régulières. Elles existent en plusieures tailles, les plus petites sont les 15/o, les plus grosses 6/o. Plus le chiffre est grand, plus la taille de la perle est petite. Ceci est valable également pour la taille des aiguilles.

- Les bugles : Perles en forme de tube. Elles existent en plusieures tailles et longueurs. Il existe aussi les "drops" en forme de mini gouttes ou les "cubes". Ces deux derniers types sont souvent accessibles à des tarifs intéressants et permettent de remplacer soit des rocailles (pour les drops) ce qui donne un effet différent, ou les cubes swarovski (les cubes miyuki sont en verre d'où un éclat moindre). L'autre avantage d'utiliser des perles de la même marque c'est de pouvoir associer des couleurs identiques.

- Les charlottes : Les charlottes sont des rocailles de 13/0 (1.07mm) taillées sur une face. Cette coupe particulière donne à la perle un aspect facetté.
La taille des perles se mesure dans le sens du trou. Par convention, elle est indiquée par un nombre à un ou deux chiffres suivi de /o, plus ce nombre est elevé, plus les perles sont petites. (Le zéro qui suit la barre de fraction semble n'avoir quant à lui aucune signification !)

Plusieurs explications sont mises en avant pour justifier cette convention. Pour certains, ce nombre serait basé sur la taille des tiges de verre utilisées pour fabriquer les perles. Pour d'autres, il représenterait le nombre de rangs nécessaires pour obtenir un "1 pouce" soit 2,54cm. Ainsi, pour obtenir une hauteur d'un pouce, il serait nécessaire de monter treize rangs de perles en 13/0 (ou 13/°).

Enfin, Carol Wilcox Wells propose dans "Creative bead weaving" de retenir l'explication suivante : lorsque qu'il a été question de produire des rocailles en grandes quantité et en diversifiant les qualités, les fabricants se sont référés à la désignation des perles courantes dont le standard portait le numéro 0. Les perles de rocailles étant vraiment plus petites, elles ont été référencées "00", "000", "0000"... mais, il s'est vite trouvé plus rapide de désigner ces perles en fonction du nombre de zéros dont elles étaient affectées : 6/0, 11/0, etc. Au fil du temps, cette notation s'est transformée en 6°, 11° etc.



Galerie photos

Photos de mes créations

photoperlesdeden.jpg

Perlesandco 200x200

Boutique en ligne

boutiqueenligne.png

Webmaster - Infos
Ecrire à Webmestre
Visiteurs en ligne

 466728 visiteurs

 8 visiteurs en ligne